Detox

Apres les fêtes, nous sommes tous fatigués, barbouillés… C’est le moment pour une DETOX ! Et aussi pour reprendre en main son alimentation… 

La detox doit intervenir notamment sur le foie, les reins et les intestins. En effet, nous sommes au contact quotidiennement avec des polluants, des pesticides et une alimentation inandaptée. Des toxines qui s’accumulent et entraînent fatigue et inconfort 

Le maître mot : Éliminer ! Donner un coup de fouet au foie, activer le rein pour drainer l’organisme et enfin,réformer la flore intestinale pour facilité digestion et élimination.

Mais detox ne signifie pas jeun! C’est surtout rééquilibrer sont alimentation, en donnant une belle place aux fruits et légumes frais, peu de sucre et de gras,  boire beaucoup d’eau ( voir de tisanes )et se préserver des excès.

La phytothérapie (plantes drainantes, stimulation hépatique ) et la micronutrition ( vitamines et antioxydants) sont de bon alliés. Mais attention cependant, le choix des compléments est important afin de ne pas avoir un effet inverse en surchargeant l’organisme de molécules inutiles, il faut donc mieux demander conseil à un Professionnel

La Micronutrition

La micro nutrition est une branche de la nutrition qui s’intéresse aux micronutriment, c’est adire aux oligo-éléments, aux vitamines et  minéraux. On la pratique tous spontanément en consommant des comprimés de vitamine C sur un coup de mous l’hiver, avec notre levure de bière pour lutter contre la chute de cheveux ou nos yaourts au bifidus en cas de soucis digestifs.

Via l’étude des bilans sanguin et l’élaboration d’un questionnaire spécifique, le professionnel repère les carences de l’organisme. Il proposera alors une alimentation adaptée voir des compléments si l’alimentation n’est pas suffisante. Elle utilise la phytothérapie, l’oligo thérapie et la diététique.

Parmi les indications, on retrouve les problèmes digestifs, les problèmes liées au cycle féminin, la régulation de la faim, de l’humeur…

 

photo : L Va Photographier

micronutrition

Pourquoi consulter un(e) diététicien(ne) ?

La question revient souvent. Aujourd’hui, nous savons tous qu’il ne faut pas manger trop de gras, trop de sucre et faire du sport… Alors pourquoi aller consulter ?

 

  • Si une pilule ou une crème miracle existait, on le serait ! L’aiguille de notre balance reste directement liée à notre assiette.
  • Avoir un régime qui nous correspond, adapté a nos habitudes, nos préférences, nos motivations. Le régime s’adaptera à notre goût pour la cuisine, à notre budget courses, à notre vie familiale et professionnelle.
  • Apporter des réponses à nos questions. Mon carré de chocolat après le dîner est-il vraiment mauvais ? Comment dîner avec des amis sans mettre à mal mon régime ? etc…
  • Suivre un régime, ce n’est pas toujours facile. Les consultations permettent de nous donner des objectifs, de suivre l’évolution de la perte de poids, d’apporter des ajustements pour qu’il soit toujours plus efficace et moins contraignant. Surtout, c’est un moment privilégier . Il vous permet de garder la motivation nécessaire.
  • Nous ne sommes pas seul.
  • Perdre du poids c’est bien, ne pas le reprendre c’est mieux. La base de la consultation en diététique, c’est l’équilibre alimentaire. Perdre nos kilos au bon rythme et sans danger pour votre santé.Apprendre à bien manger.
  • Prendre soin de sa santé ! évitez les kilos qui s’installent avec les années, regler ses problèmes de digestion ou de sommeil.
  • Pensez a sa famille, avant que les problèmes ne se pressente. Savoir quoi et comment cuisiner pour ses proches.

dieteticien

L’indice glycémique

L’index Glycémique est la mode, on en entend régulièrement parler. Et c’est plutôt une bonne chose. Maîtriser l’indice glycémique de nos repas est particulièrement intéressant.

Concrètement, l’index glycémique c’est la faculté d’un aliment donné à augmenter la glycémie (taux de sucre dans le sang). C’est donc essentiel dans les problèmes de diabète de consommer des produits à faible indice glycémique pour contrôler au mieux la maladie. Mais, c’est aussi un grand atout dans la perte de poids (on maigrit de façon plus efficace en évitant les fringales) ainsi que dans le sport.

Ainsi, on cherchera à  consommer des aliments avec un indice glycémique le plus bas possible. C’est a dire qui fera augmenter la glycémie de façon progressive et peut importante.

Attention, la transformation des aliments entraîne une variation de leur index glycémique : ainsi des pommes de terre vapeur on indice de 65, mais réduites  en puree on passe à 83. Attention donc aux cuissons et au broyage.index-glycemique